La ferme semencière : Les engrais verts & couverts végétaux

La couverture végétale vivante construit le sol. Celle-ci capte l’énergie du soleil grâce au mécanisme de la photosynthèse pour la restituer au sol et à ses habitats notamment lors de la décomposition de ses parties aériennes et de son réseau racinaire.

Rôle des engrais verts

Les engrais verts jouent un rôle important dans le maintien ou l’augmentation de la fertilité des sols :
– protègent le sol de l’érosion,
– améliorent la structure du sol,
– stimulent l’activité biologique,
– limitent l’enherbement spontané
– permettent une meilleure disponibilité des éléments fertilisants pour la culture suivante.

Nos essais de mélanges d’engrais verts et de paillage vivant

Dans un contexte climatique méditerranéen, laisser le sol sans paillage ou couverture végétale pour limiter l’évapotranspiration est incohérent. Notre objectif est d’occuper le sol en permanence avec une plante vivante, qu’elle soit une culture d’élevage de semence ou un engrais vert. Nous semons un mélange de plantes (fabacées, graminées) une fois la production de semence terminée. Ce mélange reste en place tout l’hiver.

Exemples de plantes utilisées comme engrais vert :
engrais verts bio
de gauche à droite, trèfle d’Alexandrie, pois fourrager, caméline, épeautre et orge.

Axes de recherches

La plantation sans travail du sol sur paillage vivant et local.
L’engrais vert semé à l’automne arrive à floraison au mois d’avril, la biomasse générée occupe le sol et limite l’enherbement spontané. Pour éviter de travailler le sol une nouvelle fois, nous dévitalisons l’engrais vert en l’occultant avec des toiles tissées ou en le roulant avec un rouleau hacheur. L’objectif de cette technique est de produire notre paillage organique in situ suffisamment épais pour limiter l’enherbement. Les cultures portes-graines seront plantées à même ce mulch nourricier et bénéficierons de cette couverture tout au long de leur croissance.
Les essais de plantation dans l’engrais vert un fois roulé se sont démontrés concluants sur des cultures occultantes comme les courges, nous souhaitons aller plus loin en implantant d’autres espèces portes-graines. Les essais portent sur le choix, la conduite et la dévitalisation du mélange d’engrais vert semé à l’automne.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.