La ferme semencière : l’hôtel à insectes

Egalement appelé « refuge à insectes », il a pour rôle d’attirer les insectes utiles au jardin.
Il se présente sous la forme d’une structure en bois regroupant différents gîtes réalisés à partir de matériaux naturels ou de récupération.

Source : www.transjardins.org

A savoir

– Il doit être réalisée en bois non traité.
– Il doit être placé sur un socle pour lui épargner l’humidité du sol.
– Il doit être positionné dans un emplacement bien ensoleillé, exposé de préférence Sud / Sud–Est, et protégé des vents dominants.
– Il doit être installé à proximité de fleurs et d’arbres fruitiers à polliniser.

Les insectes utiles

Mégachille
Abeille solitaire, de forme et de taille variée mais souvent velue. Elle ne produit pas de miel mais c’est une excellente pollinisatrice. elle apprécie les tiges creuses et le bois mort pour s’abriter.
Coccinelle
La larve vorace de cette championne est reconnue pour son appétit. Elle peut consommer jusqu’à 450 pucerons avant d’atteindre son stade d’insecte.
Chrysope
Les larves de chrysopes sont de grandes consommatrices de pucerons, d’acariens et de chenilles. De couleur verte en été, elle vire au brun à l’automne. La chrysope adulte se nourrit de nectar et de pollen, elle participe ainsi à la pollinisation. Attirez-la en semant des fleurs riches en nectar comme la capucine, la bourrache ou l’aneth.
Bourdon
Rayé jaune et noir comme l’abeille, il est plus trapu. Reconnaissable par son extrémité blanche ou rousse, le bourdon ne craint pas le froid c’est un des premiers pollinisateurs de l’année !
Guêpe potière
La guêpe se nourrit de larves de chenille et de larves d’insectes, ensuite elle se régalera de nectar et de fruits.
Attirez-la avec des fleurs de fenouil.
Perce oreille ou Forficule 
Ce petit insecte se régale de pucerons et de psylles. Pour l’attirer, suspendez également, un pot de fleur retourné et garni d’herbes sèches dans un arbre fruitier.
Abeille  solitaire ou Osmie
Elle apparaît au début du printemps, c’est une des premières à butiner. Offrez-lui un bloc de bois dur, percé de trous de 8 mm ou coupez des tiges de bambou, de canne de Provence ou de renouée. Liez-les ensemble avec un fil de fer pour lui faire un abri.
Abeille
Excellente pollinisatrice, elle permet la reproduction de nombreux légumes et de la plupart des arbres fruitiers. Pour attirer les abeilles semez au jardin comme au potager une grande variété de fleurs mellifères.
Carabe
Cet insecte de la famille des scarabées se nourrit de nymphes de chenilles, de petites limaces ou de doryphores. Il peut dévorer l’équivalent de son poids en insectes chaque nuit ! L’hiver, il trouvera refuge dans le compost ou dans l’hôtel à insecte. Au printemps, il dévorera toutes les larves et les limaces autour de lui.
Syrphe
Le syrphe ressemble à une guêpe, avec ses rayures jaunes et noires mais elle appartient à la famille des mouches. Cet insecte est très utile pour réguler les populations de pucerons. On peut l’accueillir dans le jardin en laissant fleurir des ombellifères. A la saison froide, il hiverne dans les débris végétaux.
Cloporte
Crustacé appartenant à la macrofaune, il se  nourrit de matière organique morte. Il effectue la première étape dans la chaîne de décomposition. Il  sera très utile dans le compost.
Staphylin
Coléoptère noir, carnassier, il apprécie les escargots, les limaces et leurs œufs, les larves d’insecte  qu’il dévore la nuit. Le jour, il se réfugie sous des feuilles mortes, du paillage ou du bois…

 

 

Share Button

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.