Les herbes aromatiques : conservation

Récolte

Cueillez vos herbes aromatiques de préférence le matin lorsque le soleil a séché les gouttes de rosée mais avant qu’il ne soit trop haut dans le ciel !
Pour les herbes destinées au séchage, la meilleure période pour récolter sera avant la floraison. Leur parfum n’en sera que plus puissant.
Récolter les herbes au fur et à mesure permet d’entretenir le plant et de le fortifier. Ainsi il produira de nouvelles branches et retardera la production de fleur qui le rend un peu moins savoureux. Attention cependant de ne pas prélever plus d’un tiers de la plante. Au risque que votre plant manque d’énergie pour produire de nouvelles tiges.
Après la récolte, éliminez les feuilles abimées ou flétries puis lavez-les et essuyez-les délicatement dans un torchon.

Conservation des herbes aromatiques

Cueillez vos herbes en fonction de vos besoins et consommez-les rapidement car  leur conservation est délicate. Pour une utilisation rapide, conservez vos herbes dans un linge humide au réfrigérateur  ou mettez les tiges dans un verre d’eau.
Afin de profiter de vos herbes toute l’année, vous pouvez opter pour d’autres modes de conservation comme la congélation et le séchage. En fonction de la nature de vos herbes vous utiliserez l’une ou l’autre de ces méthodes.

Le séchage

Les herbes aromatiques ligneuses comme la menthe, la lavande, le romarin, la sarriette, le thym et la sauge sont riches en huile essentielle peu volatile. Elles peuvent être séchées sans perdre leur arôme, elles seront même plus concentrées en saveur.
Procédez au séchage rapidement après la cueillette.
Apres le nettoyage, veillez à ce que vos herbes soient bien sèches. Si elles sont mouillées elles pourraient moisir.
Confectionnez des bouquets d’herbes puis suspendez-les la tête en bas. Evitez qu’ils se touchent ou effeuillez-les sur des claies ou des cagettes dans un endroit aéré et obscur. Dans ce cas pensez à les tourner régulièrement pour éviter toute humidité.
Une fois sèches, les herbes peuvent être conservées dans des bocaux à l’abri de la lumière et de l’humidité. Les feuilles et sommités se conserveront 18 mois.

Vous pouvez également parfumer de l’huile : par exemple liez 6 brins de romarin, de thym et de sarriette. Glissez le fagot dans une bouteille d’huile. Laissez infuser à l’abri de la lumière pendant environ 3 semaines. Cette huile parfumée sera parfaite pour vos grillades.
Sur le même principe vous pourrez aromatiser du vinaigre en macérant 2 tasses d’herbes fraiches (basilic, estragon, sauge, mélange de fines herbes…) ou 5 cuillères d’herbes séchées (romarin, thym…) pour 1 litre de vinaigre.
Pourquoi pas confectionner également un excellent sel aromatisé ? Pour cela mélangez deux doses de sel (fleur de sel ou gros sel plutôt que du sel fin raffiné) pour une dose d’herbe, seule ou en mélange (romarin, sarriette, sauge, thym…). Vous pourrez ainsi parfumer viandes, poissons, légumes, eau de cuisson …

La congélation

Pour profiter des bienfaits de l’aneth, du basilic, du cerfeuil, de la ciboulette, de la coriandre ou du persil toute l’année, la congélation sera plus adaptée.
Après la cueillette, nettoyez soigneusement vos herbes. Disposez-les à plat dans des sachets séparés. Après congélation, elles deviendront cassantes, vous pourrez ainsi en prélever au fur et à mesure de vos besoins.
Vous pouvez également les congeler dans l’huile d’olive, cela permet d’éviter l’oxydation, en particulier pour le basilic. Pour cela coupez les feuilles finement puis disposez-les dans des bacs à glaçon sur la moitié de leur hauteur puis couvrez avec de l’huile.
Vous pourrez ensuite les utiliser dans des soupes, des mijotés, des pâtes, des poêlées…

 

Retrouvez toutes nos semences d’herbes aromatiques 100% bio sur notre boutique en ligne : www.lasemencebio.com

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.